Jacques PREVERT

En explorant l'oeuvre foisonnante de Jacques Prévert, la compagnie a construit différents spectacles, partageant une même approche sensorielle de la poésie, le même bricolage, la même équipe de trois comédiens à tout faire, mais racontant différentes facettes de ce poète, aux adultes ou aux enfants.

Opéra Trottoir

 

Tous publics à partir de 10 ans. / 1h25. / Jauge limitée de 70 personnes

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Opéra Trottoir est un parcours humoristique dans l'oeuvre de Jacques Prévert, une authentique aventure théâtrale, dans laquelle les comédiens qui font tout par eux-mêmes sont en échange perpétul avec le public. Celui-ci devra se laisser mener de surprise en rebondissement, traverser le grand conte poétique de Drôle d'Immeuble, avant une évacuation d'urgence et la « chute » finale...

 

Le spectacle a été écrit selon le principe du collage cher à Prévert et aux surréalistes. Chansons, maximes, poèmes, textes satyriques rassemblés autour du poème Drôle d'immeuble recréent un canevas soigneusement décousu.

Dans son décor autonome de tôle et de bois, Opéra Trottoir tient du théâtre d'objet, du théâtre forain, et raconte les petits et grands drames du quotidien, décalés avec humour par le regard de l'auteur...

 

Une proposition originale de la compagnie Amphigouri pour découvrir ou redécouvrir un Prévert plus vert que jamais.

Création collective avec Nathacha Picard, Michel Le Gouis, Julien Picard

Scénographie Marion Gervais

Marionnette Emmanuel Volant

télécharger

le dossier

Drôle d'immeuble

 

 Jeune public à partir de 7 ans. / 50 minutes. / Jauge limitée de 70 personnes 

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Une maison de tôles et de bois, des palissades qui recréent un théâtre à taille humaine.

Drôle d'Immeuble, c'est du théâtre de bricolage, pour raconter, comme Prévert le fait avec sa poésie, de grandes histoires avec peu de choses.

Les spectateurs sont accueillis et guidés en poèmes vers l'entrée d'un théâtre de fortune fait de tôles et de bois, à la lumière d'une guirlande de fête.

 

Les comédiens sont les ouvriers du spectacle, ils placent eux-mêmes le public, et terminent les préparatifs de la représentation : « Et maintenant, un petit opéra comique, mais un peu triste par instant avec grand orchestre symphonique et petits couplets edifiants... »

C'est l'histoire des habitants d'un immeuble, un feuilleton en épisodes loufoques, dans lequel les personnages sont joués, dans les ronds de lumière de lampes de poche, par un pied, une main, tandis que l'immeuble se dessine sur un tableau noir.

Des chansons, simples comptines ou grands airs d'opéra parsèment le spectacle et rythment les épisodes, accompagnées simplement par des instruments fantaisistes.

Ce sont les jeux de mots de Prévert, son sens du décalage et des images, son humour, sa complicité avec les enfants, et aussi son goût pour les grandes histoires d'Amour impossible...

Un spectacle qui se veut à plusieurs lectures, riche en imaginaire pour les enfants, en humour et en décalage pour les adultes.

 

 

Création collective avec Nathacha Picard, Michel Le Gouis, Julien Picard

Scénographie Marion Gervais

Adaptation musicale Julien Picard

télécharger le dossier

Eclaircies / Vive la Vie

 2 lectures sur des textes de Jacques Prévert 

En vagabondant sur le fil du poème Eclaircie,la première lecture-spectacle entraine les spectateurs dans un rêve éveillé en proximité avec les comédiens. Conçue pour appartements, bibliothèque, ou lieu de spectacle revisité, elle utilise l'intimité du dispositif pour servir la sensorialité de la poésie de Prévert.

 

La seconde lecture, participative,raconte Prévert au travers de ses poèmes et de son récit Enfance. Une façon joyeuse de rencontrer cet auteur hors normes.

Créations collectives avec Nathacha Picard, Michel Le Gouis, Julien Picard

télécharger le dossier

 

télécharger le dossier

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Déambulation citadine / Atelier tout public ou comédiens du spectacle / 1 à 2h 

manifestations

poétiques

 

Dans le cadre d'une recherche autour de Jacques Prévert ayant mené au spectacle Opéra Trottoir, la compagnie Amphigouri Théâtre a développé un travail au milieu de la ville et en complicité avec les habitants.

La parole de Prévert, brûlante et pleine d'humour, nous a donné la matière d'un partage public clamé, chanté, s'inspirant des manifestations et des interventions du groupe Octobre. Mais plus que de dénoncer les injustices, ces manifestations célèbrent ici la vie et la liberté.

Evénement participatif, joyeux et ébouriffant, ces manifestations sont préparées lors d'ateliers préliminaires avec des groupes d'amateurs, adultes et enfants, et se déroulent dans la ville, sur un marché...

Les ouvriers-comédiens du spectacle Opéra Trottoir guident le groupe auquel la compagnie a fourni bleus de travail ou éléments de costume.

Un travail de choeur corporel (travail sur l'ensemble et l'écoute dans une gestuelle et les déplacements) crée l'unité physique de la manifestation.

Les déambulations joyeuses se déroulent au son des aphorismes et faux proverbes de Jacques Prévert : « Debout les ivres morts », « Le désordre des êtres est dans l'ordre des choses », « Fesse, queue, doigt, advienne que pourra ! »...

Des moments de chanson, des passages fredonnés en sifflant sur un air de Kosma, des scènes de harangues populaires face à un enthousiasme communicatif des auditeurs, des temps de signature de pétition (Approuvez-vous la phrase : « Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple ! » ?) complètent la manifestation et créent la complicité avec les passants.

Ces manifestations poétiques sont un moment à créer ensemble, et une invitation à écouter les clameurs autrement...